Partage du sensible au sein d’une installation interactive :
récit d’un processus créatif polyphonique

Avec l’intégration de dispositifs interactifs modifiant et recomposant nos sens, il ne s’agit plus seulement de communiquer une proposition esthétique figée mais de proposer, au sein d’une œuvre, de nouvelles potentialités relationnelles (Boissier, 2008). Ce déplacement de la forme vers les liens qui se tissent entre l’espace et les interacteurs est l’enjeu d’un processus de recherche-création, développé en collaboration par le chorégraphe Emmanuel Jouthe le chercheur-créateur Armando Menicacci et moi-même commissaire et co-auteure, qui va aboutir à la réalisation d’une installation interactive intégrant danse et arts médiatiques lors d’une exposition en 2020. Plus que de faire le récit d’un projet de recherche-création d’un dispositif interactif il s’agit ici d’interroger les potentiels relationnels que celui-ci peut générer.

Je livrerai quelques réflexions sur ce processus collaboratif en cours se déployant sur un temps long avec toutes les fragilités, détours temporels et créatifs, esthétiques partagées et pensées en mouvement que celui-ci implique.

[...]