Sommaire 10_2010

À la rédaction : Christine Palmiéri.
À la mise en ligne et au traitement des fichiers : Jason Martin et Olfa Driss.

DU CORPS A L'AVATAR - dix ans après
Tome 1

Si la notion d’avatar est encore d’actualité, le dossier de ce numéro, préparé par Emanuele Quinz, ancien directeur de la revue anomalie digital_arts et fondateur d’Anomos, en propose néanmoins un historique en nous faisant découvrir ou redécouvrir les premières expérimentations d’artistes ainsi que les débats critiques qu’elles ont pu suscitées à travers les textes de Miguel Almiron, Antonio Caronia, Jacques Lafon, Paolo Atzori et N+N Corsino. En vitrine, le projet EXUVIE d’Isabelle Choinière et Stéphan Ballard met en scène l’hybridation entre un corps et son double synthétisé et, hors-dossier, Louise Boisclair propose un compte rendu d’un livre d’Erin Manning.

Pour le menu faire glisser le curseur sur les petits carrés blancs en haut de la page
Pour agrandir l’écran vidéo, cliquer sur le carré en bas de l’écran à droite.


EXUVIE
EXUVIE présentée aux Nuits Blanches /ArtSouterrain,
Montréal en lumière (hiver 2010).

Résultat d’une collaboration entre les artistes Isabelle Choinière et Stéphan Ballard, cette installation sculpturale vidéo de corps numérisés invite à la contemplation de couches perceptives inédites. Véritable réflexion sur les procédés modernes de momification, EXUVIE propose un voyage poétique en scrutant l'intention originelle enfouie dans l’enveloppe corporelle. Par la transgression de l'apparence, l’imaginaire entre dans des couches archétypales. Entre tridimension animée et mouvement rotatif s'insinue un vide obligé, une exuvie, représentée par un corps numérique animé. À la suite d'une séquence de transformations, les éléments redeviennent perceptibles dans l'achèvement de l'oeuvre par un dialogue entre objet et sujet numérique, grâce à l'innovation technologique de cette réalisation chorégraphique.

Une entente établie entre Isabelle Choinière et le docteur en optique Li Song de la compagnie montréalaise Inspeck 3D a permis l'utilisation du dispositif de captation 3D et du logiciel innovateurs qu’il a crée. Ce capteur permet de lier, à partir d'un point de fuite, sujet et environnement. Pour EXUVIE, les corps captés sont dissociés de leur environnement et construisent l'objet corporel numérique, animé par la suite à partir d'un même point de fuite avec rotation de 360 degrés. Ces corps rotatifs éclatent au fur et à mesure qu'ils se disloquent de leur point de fuite et, à l'opposé, dans l’espace des 180 degrés. Le rendu des images en film crée des animations en boucles continues. L'image projetée sur l'objet sculptural se dissocie de l'objet mué par la rotation qui le contracte et l’encapsule. Tel un miroir inversé, les références se brouillent, et, de la dimension manquante surgit une anamorphose. Ce point de vue, impossible autrement, est le lieu de l'exuvie, où les multiples dimensions se stratifient.

Synthèse d’un entretien mené avec les artistes par Louise Boisclair le 6 avril 2010.


Articles

Du corps à l'avatar - dix ans après

Emanuele Quinz

Emanuele Quinz, qui a dirigé avec Miguel Almiron Du corps à l’avatar, revient sur le contexte et les enjeux de cette publication quelques années plus tard.


Corps – inachevé, incomplet, inhabité dans l’ère du numérique

Miguel Almiron

Digitalisé, numérisé, augmenté, simulé, le corps est au centre des nouvelles stratégies de création, qui en détourne les formes et la fonction identitaire. L’artiste et chercheur Miguel Almiron illustre une série de projets où le corps se dissout progressivement : de la chair au simulacre.


Living in a Bath

Antonio Caronia

Le philosophe Antonio Caronia parcourt l’origine littéraire de la figure de l’avatar, en analysant ses premières apparitions. De Gibson à Stephenson, l’avatar impose une expérience spécifique – du double,  entre rêve et incarnation, et met en question la notion de réalité.

 


LE CORPS PROBABLEMENT - Vers l’appareil photographique 3D

Jacques Lafon

Qu’est-ce qui se passe quand les technologies capturent un corps et le transforment en image? Qu'est-ce qu'une image de synthèse ? Jacques Lafon, plus que décrire les spécificités techniques, ébauche les prémisses d'une esthétique propre à l'image de synthèse, quand le corps devient pure simulation.


Le premier laboratoire virtuel de recherche télétactile 

Paolo Atzori

Le projet CyberSM réalisé en 1993 par les artistes Stahl Stenslie et Kirk Woolford a été le premier dispositf de réalité virtuelle qui questionnait le fantasme du CyberSex. Cette expérience interactive s’attaque au tactile et à la sphère de l’érotique, pour en atteindre les strates profondes. Paolo Atzori a recueilli les témoignages des artistes autour de ce projet pionnier.


CAPTIVES (2ND MOUVEMENT)

N+N Corsino

Captives (2nd mouvement)  des chorégraphes N+N Corsino est un des premiers projets de danse où est utilisée la 3D. Les artistes racontent la génèse de cette création et ses enjeux.



Texte Hors-dossier

Relationscape : Movement, Art, Philosophy d’Erin Manning au MIT Press

Louise boisclair

À travers la danse, le cinéma, l’art et les nouveaux médias, Relationscape présente une approche originale du mouvement dans le rapport incessant entre pensée et mouvement. Tel un rhizome, le jaillissement du mouvement s’effectue dans le moment actuel, cet instant à la croisée de l’impulsion et de l’intention. Même si Manning pénètre, non seulement à la racine du mouvement, mais, à celle de la philosophie et de l’art, sa réflexion tresse constamment des caractéristiques inhérentes à la fois aux uns et aux autres.  Cet ouvrage marquera sans doute un tournant important dans l’art du mouvement à travers les deux facettes de son expression et de sa réflexion.


EXUVIE

Isabelle Choinière
Fondatrice et directrice de la compagnie Corps Indice à Montréal, Isabelle Choinière concentre ses activités sur l’exploration des rapports entre la danse actuelle/performance et la technologie. Depuis 1995, ses créations et conférences sont régulièrement présentées dans des festivals internationaux (France, Allemagne, Danemark, Iles Canaries, Espagne, Brésil, Mexique, Chili, Argentine, Canada, Etats-Unis, Angleterre, etc.) En septembre 2008, elle a été invitée à participer, en tant que membre associée, par l’université de Séoul en Corée, à la conception et aux événements du Centre Yonsei Imagination-Science-Technologie (Y-IST) de l’Institut d’Art Médiatique, Université Yonsei. Au printemps 2005, Isabelle Choinière a amorcé un doctorat dans le cadre du Center for Advanced Inquiry in the Integrative Arts (CAiiA) affilié à l’Université Plymouth en Angleterre, sous la codirection de Roy Ascott, directeur fondateur du Planetary Collegium et d’Armando Menicacci du département de danse de l’Université Paris VIII. Depuis 2006, elle développe une nouvelle création nommée Meat Paradoxe axée sur le concept de corps collectif sonore. Menée en collaboration avec la compositrice française Dominique Besson, cette nouvelle création se fonde sur le principe d’une stratégie de déstabilisation sensorielle et perceptuelle, que les technologies provoquent dans leurs relations avec les corps en mouvement

Stéphan Ballard
Stéphan Ballard est né, vit et travaille à Montréal. Il a étudié la photographie à l'Université Concordia et à participé à plusieurs expositions solo et collectives dont Le Mois de la photo à Montréal 1991 et 1993 , Dazibao, la Galerie 44 à Toronto , The Art Gallery of Alberta et l'Europe à la galerie Contretype à Bruxelles. Lauréat de la Bourse Barbara Spohr (1996) ce stage de perfectionnement aux Centre d'Art de Banff l'expose aux nouveaux médias qu'il intègre à son processus créatif. De 1998 à 2001 Il travaille sur ''sNo'' projet photographique sur les glyphes céleste. Le projet ''Suaire''(2000) qui explore la tridimensionnalité inhérente de l'image via une superposition de gélatine photosensible semi-opaque. Des voyages en Italie (2001-2002) lui font découvrir les vestiges archéologiques de Pompéi dont est issu un corpus.


Sommaire des précédentes publications :

Juillet 2010

Avril 2010

Février 2010

Décembre 2009

Octobre 2009

Juillet 2009

Mai 2009

Mars 2009

Décembre 2008

Octobre 2008

Juin 2008

Mai 2008

Mars 2008

Décembre 2007

Novembre 2007

Mai 2007

Avril 2007

Février 2007

Décembre 2006

Octobre 2006

Septembre 2006


À nos lecteurs

Participez au contenu !

La consultation du périodique électronique Archée est entièrement libre. Toutefois, votre inscription permet une plus grande interaction. Une fois inscrit et après l'ouverture d'une session, les articles présentent en bas de page un hyperlien « Ajouter un commentaire ». Vous avez aussi la possibilité de mémoriser vos articles favoris, de faire une recherche dans un seul article et on vous rapellera par ailleurs les 5 derniers articles consultés lors de vos précédentes visites.

Proposez vos textes !

Le périodique électronique Archée est heureux d’annoncer la bonification des cachets offerts aux auteurs pour des articles inédits. Nous posons ainsi un geste concret en faveur de la reconnaissance du travail des auteurs dans le domaine des arts.

Pour plus d'informations

=========================
Pour modifier votre abonnement, cliquez sur le carré blanc « abonnement ou session » et suivez les indications.

=========================
Pour plus d’informations, consultez l’aide.

=========================
Archée est optimisé pour le navigateur Explorer et utilise les logiciels Flash et Quicktime.

Bonne consultation !

L'équipe - Archée

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier du Centre interuniversitaire des arts médiatiques (CIAM), du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l’UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQAM (CEP), ainsi qu’à une subvention, pour une onzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).