Sommaire 12_2008

À la rédaction : Christine Palmiéri.
À la mise en ligne et au traitement des fichiers : Jason Martin.

Pour notre dernière publication annuelle, deux nouveaux auteurs et une fidèle collaboratrice questionnent et analysent le concept d’interactivité à travers le webfilm, la webpoésie et les œuvres multimédia d’artistes chiliens. Archée a ainsi le plaisir d’accueillir deux nouveaux collaborateurs, Christophe Gauthier, spécialiste de cinéma du web et Alessio Liberati, artiste qui produit de la poésie cinétique sur le web et de vous inviter au « banquet électronique » de la SAT présentée par Louise Boisclair. Avec leurs réflexions riches et singulières nous naviguerons, par le biais d’Internet, de la Sardaigne au Brésil en passant par le Chili, la France, les USA et Montréal. Dans cette ambiance cinétique, cinématique, poétique et festive nous vous présentons nos meilleurs vœux pour l’année 2009.

• Tout en étudiant le cinéma en France, Christophe Gauthier a travaillé sur des plateaux de tournage de film et pour des chaînes de télévision comme cadreur vidéo. Il a aussi réalisé une dizaine de courts-métrages. Depuis quelques années il vit à Montréal où il a obtenu, au début de 2008, un doctorat portant sur la mise en scène cinématographique et la scénarisation du webfilm de fiction. Il enseigne aujourd’hui le cinéma à l’Université de Montréal tout en poursuivant ses recherches sur le webfilm.

• Alessio Liberati est né à Cagliari (Sardaigne, Italie) en 1970. Après des études en art et en science (physique, et étude des réseaux neuronaux) il a été membre de la rédaction de la revue poétique Erbafoglio. Il s'intéresse à la poésie « verbo-visuelle » d’un point de vue artistique, critique et didactique. Dans ses productions, il adopte diverses formes expressives comme le calligramme, la Poésie Visuelle, le poème concret, le poème cinétique, le poème-objet et le poème interactif. Contribuant au mouvement artistique international contre la guerre, il réalise à partir de 2002 des poèmes visuels pour le web. En 2005 il a fondé et réalisé le site d'art et cinéma Cinegrafica. Il a participé à plusieurs expositions collectives et festivals tant en Sardaigne, qu’en Italie, aux États-Unis, au Japon, en France, en Hongrie. Il a enseigné l’écriture visuelle, entre autres, au Laboratorio di scrittura visuale à l’institut Calasanzio, Sanluri(CA). Parmi ses productions, notons ses nombreuses interventions sur le web comme www.imediata.com, poesia visuale brasiliana (Osservatorio, www.cinegrafica.it) 2004, et Poesia Visiva, Eugenio Miccini e il fuoco di Erbafoglio et http://www.manifestosardo.org 2007, ainsi que des films et des vidéos comme Il Luogo dell’Utopia (The Place of Utopia), vidéo digitale de 2008.

• Auteure, artiste multidisciplinaire, conseillère et formatrice, depuis 2006 aux Ateliers LE CHEVAL DE TROIE, Louise Boisclair offre des ateliers de créativité par le mandala et la peinture gestuelle. Durant sa carrière en communication, elle signe de nombreux articles, dont des écrits d’art pour Parcours Arts visuels et, depuis 2006, pour Vie des Arts, INTER ART ACTUEL et ARCHÉE. Elle a créé et produit une cinquantaine de vidéos dont quatre Vidéo-Mag primées. Elle a réalisé Variations sur le hook up, un film d’art expérimental, Variations sur le dépassement et L’écho du processus de création, un mémoire-création ainsi qu’un interconte numérique, Variations sur Menamor et Coma et Vitrine Cosmos, dont elle a réalisé le prototype Flash. Ses recherches actuelles portent sur l'impact du numérique dans le processus de création médiatique, la résurgence d'enjeux anciens dans les oeuvres contemporaines et la pragmatique de la réception des œuvres médiatiques, notamment interactives. Entre autres causes, elle promeut l’épanouissement des enfants victimes d’abus en collaborant à des collectifs.


Solipsisme et passibilité
Christophe Gauthier

Christophe Gauthier

L’interactivité nous entraîne-t-elle vers une culture du « je » où le sujet pensant perdrait sa faculté de s’ouvrir à l’autre, à l’altérité? Laurence Allard-Chanial suppose que les fictions audiovisuelles interactives ne permettent pas au sujet de développer ce moteur d'action qu'est l'imagination, abandonné qu’il est à ses propres choix. À partir de ces réflexions nous avancerons l’hypothèse d’une possible culture solipsiste en prenant l’exemple d’« Hypnose », webfilm de fiction interactif qui se constitue en prise de vues réelles.


Poésie concrète, poésie visuelle-cinétique et ordinateur
Alessio Liberati

Alessio Liberati

Pour créer du mouvement aux lettres, aux mots et aux vers dans les œuvres de « poésie visuelle-cinétique », l’utilisation d’un ordinateur n'est pas toujours indispensable. Le mouvement virtuel imaginé par le lecteur, au moment de la lecture d'une succession de lettres placées opportunément, peut être parfois plus efficace que le mouvement réel produit par l’ordinateur, sauf qu’avec l’ordinateur le lecteur est appelé à jouer le rôle d’« activeur » d’une dimension temporelle dont il peut contrôler les paramètres. Par contre, on observe que, sous d’autres aspects, avec l’ordinateur il est possible de crée de nouvelles dimensions irréalisables dans la poésie imprimée sur papier. En parallèle avec des productions poétiques telles que celles d’Haroldo et Augusto de Campos nous analyserons plusieurs œuvres à cet égard.


Digital Chile_08 ou Apercevoir et expérimenter pour voir
Louise Boisclair

Louise Boisclair

Du 22 février au 22 mars 2008, la galerie de la SAT [Société des arts technologiques] de Montréal présentait : Digital Chile_08. Six artistes multimédiatiques — Yto Aranda, Klaudia Kemper, Alberto Lagos, Roberto Larraguibel, Félix Lazo et Claudio Rivera-Seguel — exposaient des œuvres à forte teneur culturelle en faisant référence à la culture chilienne traditionnelle que l’art contemporain reçoit en héritage.




Sommaire des précédentes publications :

Octobre 2008

Juillet 2008

Juin 2008

Mai 2008

Mars 2008

Décembre 2007

Novembre 2007

Mai 2007

Avril 2007

Février 2007

Décembre 2006

Octobre 2006

Septembre 2006


À nos lecteurs
Participez au contenu !

La consultation du périodique électronique Archée est entièrement libre. Toutefois, votre inscription permet une plus grande interaction. Une fois inscrit et après l'ouverture d'une session, les articles présentent en bas de page un hyperlien « Ajouter un commentaire ». Vous avez aussi la possibilité de mémoriser vos articles favoris, de faire une recherche dans un seul article et on vous rapellera par ailleurs les 5 derniers articles consultés lors de vos précédentes visites.


Proposez vos textes !

Le périodique électronique Archée est heureux d’annoncer la bonification des cachets offerts aux auteurs pour des articles inédits. Nous posons ainsi un geste concret en faveur de la reconnaissance du travail des auteurs dans le domaine des arts.

Pour plus d'informations

=========================
Pour modifier votre abonnement, cliquez sur le carré blanc « abonnement ou session » et suivez les indications.

=========================
Pour plus d’informations, consultez l’aide.

=========================
Archée est optimisé pour le navigateur Explorer et utilise les logiciels Flash et Quicktime.

Bonne consultation !

L'équipe - Archée

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier du Centre interuniversitaire des arts médiatiques (CIAM, Montréal) ainsi qu’à une subvention, pour une huitième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).