Sommaire 03_2008

Rédaction : Christine Palmiéri.
Mise en ligne et traitement numérique : Jason Martin.

Cette première publication de 2008 marque le départ de Pierre Robert, fondateur et responsable éditorial d’Archée, qu’il a animé depuis 1997 avec un talent et un dévouement dont nous lui sommes extrêmement reconnaissants.

Son travail assidu, d’une qualité exceptionnelle, a permis à la revue de promouvoir auprès du monde artistique et d’un très large public, au niveau national et international, les productions et les réflexions les plus innovatrices dans le champ des arts médiatiques.

L’excellence de ses choix éditoriaux a valu à Archée une réputation des plus enviables, de sorte qu’à chaque nouvelle livraison la liste des auteurs de renom n’a cessé de s’allonger, attirant les penseurs et les créateurs les plus prestigieux du domaine et des milliers de lecteurs à travers le monde. L’équipe d’Archée ainsi que les membres du CIAM, qui ont toujours manifesté une confiance inébranlable dans la direction de la revue, remercient chaleureusement Pierre Robert et Kathleen Goggin, secrétaire-trésorière qui nous quitte aussi, pour avoir créé et géré cette plateforme d’échanges dynamiques dans le domaine des arts médiatiques et leur souhaitent le plus grand des succès dans leurs nouveaux projets.

Christine Palmiéri, adjointe à la rédaction depuis 2006, assumera dorénavant la responsabilité éditoriale de la revue. Elle continuera à offrir aux lecteurs et aux collaborateurs un lieu toujours aussi riche de réflexions et de discussions sur les enjeux les plus actuels de l’art contemporain et, plus particulièrement, des arts électroniques.

Ainsi ce premier numéro de 2008 rend compte des dernières avancées des formes d’art qui utilisent les sciences et la technologie, notamment par un compte-rendu critique détaillé du colloque « Mobile/immobilisé : art, technologies et (in)capacité »  de Mathilde Tassel et par des entrevues menées par Louise Boisclair avec deux artistes qui ont participé à ce même colloque. Enfin, dans la foulée de ces propositions des plus innovantes, on pourra lire un texte-projet des artistes Richard Purdy et Guy Laramée.

Mobile/immobilisé

Avatar de Mathilde Munster

Mathilde Tassel

Comment rendre compte de manière synthétique d’un colloque placé sous le signe de la transdisciplinarité ? Le thème : « Mobile/immobilisé : art, technologies et (in)capacité » est en soi explicite et fédérateur, néanmoins les conférenciers qui venaient de champs disciplinaires différents se sont approprié le thème selon leur propre champ, avec leurs mots et leurs préoccupations individuelles. Ce foisonnement d’idées est voulu par les organisateurs qui, pour la deuxième fois, offrent un espace de libre réflexion sur ces questions. Ce colloque se présente comme un Workshop dans sa volonté de vouloir faire émerger, d’une part des concepts capables d’appréhender le nouveau monde du « bio-nano-technologique » et, d’autre part, dans la présentation de travaux en cours qui posent de nouveaux défis, de nouvelles interrogations tant à la philosophie qu’à l’éthique et plus largement à la réflexion publique sur des enjeux de société.


Kitsou Dubois, la danseuse des états limites
Analogies

Entretien mené du 1er novembre 2007 au 10 janvier 2008, avec Louise Boisclair

À la suite de sa conférence intitulée Incarnation/incorporation au colloque Mobile/immobilisé, Art, technologies et (in)capacités, tenu à l’Université du Québec à Montréal le 1er novembre 2007, Kitsou Dubois, danseuse, chorégraphe, et professeure nous a accordé un entretien exclusif. Moment idéal pour approfondir sa démarche artistique de danse en situations limites et détailler ces impressions confiées à Rosita Boisseau dans Le Monde du 1er septembre 2004 : « Quand on plane en apesanteur, le corps se propage dans l'espace au point qu'on perd le sens de ses limites. Le mouvement devient infini, fluide comme on n'avait jamais osé l'imaginer. C'est la grâce, une véritable aventure intérieure. Paradoxalement, on fait aussi l'expérience, qui peut être angoissante, du vide absolu. On n'a plus de poids, mais on est quasiment déstructuré. »


Patrice Renaud : l’art au service de la cyberpsychologie de la pédophilie
Personnage virtuel

Entretien mené du 31 octobre 2007 au 11 janvier 2008 avec avec Louise Boisclair

Les thérapies utilisant la réalité virtuelle sont là. Mais quel lien existe-t-il entre art, cyberpsychologie et pédophilie ? Voilà la question qui traverse les recherches du professeur et chercheur Patrice Renaud. À la suite de sa conférence intitulée « L’évaluation et le traitement des préférences sexuelles déviantes fondées sur l’immersion et l’interactivité propres aux technologies du virtuel », livrée le 31 octobre 2007 dans le cadre du colloque Mobile/immobilisé, Art, technologies et (in)capacités, il nous a accordé cet entretien exclusif pour Archée.



Boule à Mythes
Formulaire raisonné

Guy Laramée et Richard Purdy

Présentent un projet qui vise à anticiper un miroir de la création interdisciplinaire des prochaines 50 années en créant un formulaire futuriste de demande de subvention de l’an 2050.

 


Sommaire des précédentes publications :

Décembre 2007

Novembre 2007

Mai 2007

Avril 2007

Février 2007

Décembre 2006

Octobre 2006

Septembre 2006


À nos lecteurs
Participez au contenu !

La consultation du périodique électronique Archée est entièrement libre. Toutefois, votre inscription permet une plus grande interaction. Une fois inscrit et après l'ouverture d'une session, les articles présentent en bas de page un hyperlien « Ajouter un commentaire ». Vous avez aussi la possibilité de mémoriser vos articles favoris, de faire une recherche dans un seul article et on vous rapellera par ailleurs les 5 derniers articles consultés lors de vos précédentes visites.


Proposez vos textes !

Le périodique électronique Archée est heureux d’annoncer la bonification des cachets offerts aux auteurs pour des articles inédits. Nous posons ainsi un geste concret en faveur de la reconnaissance du travail des auteurs dans le domaine des arts.

Pour plus d'informations

=========================
Pour modifier votre abonnement, cliquez sur le carré blanc « abonnement ou session » et suivez les indications.

=========================
Pour plus d’informations, consultez l’aide.

=========================
Archée est optimisé pour le navigateur Explorer et utilise les logiciels Flash et Quicktime.

Bonne consultation !

L'équipe - Archée

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier du Centre interuniversitaire des arts médiatiques (CIAM, Montréal) ainsi qu’à une subvention, pour une huitième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).