archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


Décembre 2013

Avec ce numéro et les deux suivants nous allons suivre l’expérience Into the Midst, atelier organisé et mené par le SenseLab sous la direction d’Erin Manning et de Brian Massumi. Dans des textes de réflexion ou des notes ponctuelles, onze participants relateront leur expérience au sein de ce projet qui a duré plusieurs mois et donné lieu à l’évènement polysensoriel Ceci n'est pas un spectacle. Du dôme au milieu | Immersion ≈ Émergence à la Satosphère de Montréal. Dans cette première partie Erin Manning, Louise Boisclair, Ana Ramos et Emily Beausoleil en donnent les prémisses.

Hors dossier Enrico Pitozzi poursuit ses analyses et conversations sur la danse et le numérique. Il s’entretient cette fois avec Ginette Laurin.

 

video

 

Les écrits expérientiels de ce dossier visent à mettre en relief quelques préparatifs de la recherche-création collective du SenseLab intitulée Into the Midst.

Cette recherche-création originale, coanimée par Erin Manning et Brian Massumi, s’est  échelonnée sur neuf mois. Suite à une semaine intensive de résidence au SenseLab et à la Satosphère de Montréal, son point culminant a été l’évènement « Ceci n'est pas un spectacle. Du dôme au milieu | Immersion ≈ Émergence » où le public a été invité à participer à une expérience polysensorielle. Une conversation performative, animée par Erin Manning, entre les participants et le public, s’en est suivie.

L’objectif  du projet consistait à explorer le potentiel de ce dôme de 18m de diamètre par 15m de hauteur en ce qui a trait à de nouvelles formes d’expérience. La nature immersive de l’environnement du dôme a instigué la volonté d’établir un champ de travail qui allie une pratique de création artistique processuelle à une toile de fond philosophique. Mené collectivement par un réseau de chercheurs attachés au SenseLab, ce processus collectif a joué le rôle de plateforme de création visant à mettre en pratique des concepts d’intérêt commun qui nourrissent le travail personnel de chacun. Cette collaboration a permis l’avènement d’une expérience esthétique unique qui met en place une relationalité entre corps, objets, espace et images. D’un côté, chacun, avec ses caractéristiques propres : forces et faiblesses (créatives, techniques, conceptuelles, etc.). De l’autre, les caractéristiques propres à l’objet. Ce qui, d’une certaine manière, est défait, déconstruit ; fuir la spécificité de l’objet permet de mieux le (re)construire. Au milieu de l’expérience : tout cela à la fois.

Le projet, qui réunissait vingt-six participants, comprenait trois propositions et devait tenir  compte de cinq importantes contraintes tel qu’Erin Manning les avait définies, les voici :

Proposition :

  1. To choreograph not an individual body, but a collective process
  2. To activate a field of relation
  3. To shift the relation into an emergent constellation

Constraint :

  1. The process must impose its own limits
  2. The process must be capable of locating emergent tendencies
  3. The emergent tendencies must bend toward a collectivity
  4. The individual body must not be the beginning or end of the process
  5. The work must do its own work

L’évènement a donné lieu à un numéro spécial interactif de la revue INFLEXIONS avec lequel il est possible d’interagir.

Louise Boisclair et Ana Ramos

 


 

Dancing the Constraint

Erin Manning

 

Fragments archéologiques

Louise Boisclair

 

Du dôme au milieu : Notes

Ana Ramos

 

Contraction and Release

Emily Beausoleil

 


 

HORS-DOSSIER

Résonances organiques :
       perception, corporéité,
              dispositifs audiovisuels


Conversation avec Ginette Laurin | O Vertigo

Enrico Pitozzi

Depuis le début de sa carrière de chorégraphe, il y a plus de trente ans, Ginette Laurin se distingue par une danse sans cesse renouvelée, dans sa gestuelle comme dans les images qu'elle offre. Accordant un rôle essentiel aux dispositifs scénographiques et aux technologies de pointe, elle a développé un langage unique, énergique et inventif, mais aussi, au fil des créations, un univers empreint de poésie et d'émotion.. Après quelques œuvres créées à titre de chorégraphe indépendante, elle fonde O Vertigo en 1984, compagnie aujourd'hui reconnue pour sa puissance expressive et la cohérence de sa vision artistique. [suite...]

 

 

Rédactrice : Christine Palmiéri
Webmestre : Alexandre Jimenez

 



PARUTIONS


[informations]


ARCHIVES

Cyberculture
Entretiens
Cyberthéorie
Critiques


NUMÉROS ANTÉRIEURS

Avril 2016
Février 2016
Décembre 2015
Octobre 2015
Juillet 2015
Mai 2015
Mars 2015
Décembre 2014
Septembre 2014
Juin 2014
Avril 2014
Février 2014
Décembre 2013
Octobre 2013
Juillet 2013
Mai 2013
Mars 2013
Décembre 2012
Octobre 2012
Juillet 2012
Mai 2012
Mars 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Septembre 2011
Juillet 2011
Mars 2011
Décembre 2010
Octobre 2010
Juillet 2010
Avril 2010
Février 2010

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram|CIAM, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une douzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).

Facebook  Twitter