archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


Octobre 2013

 

Ce numéro présente Lumières de la ville, dossier sur les urbans screens ou media façades, ces productions lumineuses qui reconfigurent l’architecture des villes dont Louise Poissant propose un historique, Aurélie Besson et Teva Flaman, une série d’entrevues vidéo avec des artistes et des intervenants œuvrant dans ce domaine, et Louise Boisclair, une analyse des œuvres de Yann Kersalé et de Tania Ruiz.
Poursuivant sa série sur les arts de la danse et le numérique, Enrico Pitozzi s’entretient avec Myriam Gourfink et Kasper T. Toeplitz.

.

 

 Lumières de la ville

<em>Le jour des 8 soleils</em>, luminothérapie, Pascal Grandmaison.<br>Crédit : Martine Doyon, Quartier des spectacles. <em>Le jour des 8 soleils</em>, luminothérapie, Pascal Grandmaison.<br>Crédit : Martine Doyon, Quartier des spectacles. <em>Le jour des 8 soleils</em>, luminothérapie, Pascal Grandmaison.<br>Crédit : Martine Doyon, Quartier des spectacles. <em>21 obstacles</em>, Parcours numérique, Daily tous les jours.<br>Crédit : Martine Doyon, Quartier des spectacles. <em>Epiphaneia</em>, Parcours numérique, Refik Anadol.<br>Crédit : Martine Doyon, Quartier des spectacles. <em>MINDWIND</em>, Parcours numérique, Herman Kolgen.<br>Crédit : Martine Doyon, Quartier des spectacles. <em>THINGS/CHOSES</em>, Parcours numérique, Baillat Cardell & Fils + iregular.<br>Crédit : Martine Doyon, Quartier des spectacles. <em>Bla Bla</em>, Parcours numérique, Vincent Morisset.<br>Crédit : Martine Doyon, Quartier des spectacles. <em>Brainstorm</em>, installation vidéo, Jean Dubois, 2011. <em>À portée de souffle</em>, installation vidéo interactive par Jean Dubois et Chloé Lefebvre, version pour le Federation Square, Melbourne, Australie, 2010. <em>TOUT LE RESTE EST DANS L'OMBRE</em>, Michel Verjux, 2010.<br>Une œuvre réalisée en collaboration collaboration avec Isabelle Lartault pour la Nuit Blanche à Paris en 2001. NOCTURNE (DÉCOUPE URBAINE), Michel Verjux, 2011. <em>LAX</em>, Aéroport International de Los Angeles, Moment Factory, 2013. <em>LAX</em>, Aéroport International de Los Angeles, Moment Factory, 2013. <em>LAX</em>, Aéroport International de Los Angeles, Moment Factory, 2013. <em>LAX</em>, Aéroport International de Los Angeles, Moment Factory, 2013. <em>Light Up the RIC</em>, David Bouchard, Steve Daniels, David Rokeby, avec Jorge Ayala et Connor Deachman. <em>Light Up the RIC</em>, David Bouchard, Steve Daniels, David Rokeby, avec Jorge Ayala et Connor Deachman. <em>MER-VEILLE</em>, Mise en lumière extérieure du MuCEM, Yan Kersalé, 2013.<br>Crédit : Mathieu Colin. <em>PREMIÈRE IMAGE</em>, Mise en lumière du pont Chaban-Delmas à Bordeaux, Yan Kersalé, 2013.<br>Crédit : C. GOUSSARD. Yann Kersalé, ascenseur à peniche du Canal du Centre, Belgique, 2005. Yann Kersalé, Diffraction du Torre Agbar de Jean Nouvel, 2005. Annorstädes/Elsewhere/Ailleurs, Tania Tuiz, 2010. Annorstädes/Elsewhere/Ailleurs, Tania Tuiz, 2010.

 

 

 

 


 

Lumières de la ville

Louise Poissant

Ce numéro sur les Lumières de la ville prolonge un colloque qui s’est tenu à Montréal en février 2012 dans le cadre de la  5e édition de la Biennale Toronto / MONTRÉAL / Lille. Les articles, les entrevues et l’ensemble des documents présentés questionnent la reconfiguration de l'architecture et des paysages urbains par le traitement du « matériau immatériel » qu'est la lumière. [suite...]

 


 

Huit entrevues vidéo sur la réception des œuvres lumineuses dans l’espace public

Aurélie Besson

De nombreux projets créatifs ayant recours à la lumière dans l’espace public sont développés dans les grandes métropoles du monde : des aménagements urbains, aux performances de vidéoprojection sur des enveloppes de bâtiments, en passant par l’illumination comme composante architecturale.
Cet article traite de la réception des œuvres lumineuses dans l’espace public, à travers certains points qui préoccupent nos invités, sans pour autant assumer faire le tour de toute la thématique. Cette question de la réception des projets urbains lumineux est abordée dans un premier temps d’un point de vue socio culturel, puis en zoomant sur l’expérience esthétique des individus. Elle est recoupée sous trois thèmes : l’aménagement urbain avec la lumière et la vie de quartier, les spécificités et possibilités de la lumière pour la création en art public et pour les spectateurs, et les projets de mise en lumière connectés ou interactifs. [suite...]

 


 

Plasticité de la lumière

Teva Flaman

En donnant la parole à des théoriciens, artistes et maîtres d’œuvre, cet article propose de revoir les caractéristiques fondamentales de la lumière au prisme des pratiques actuelles d’illuminations urbaines. On s’intéressera à la plasticité de la lumière, abordée comme matériau, ainsi qu’aux nouveaux rapports qu’elle organise avec l’espace de la ville. On verra que, malgré l’inénarrable histoire de ce médium, il forme avec les plus récentes technologies un couple créatif qui nous est typiquement contemporain. On verra aussi de quel choix esthétique et critique peut procéder l’utilisation de ces projections en art. [suite...]

 


 

Luminosités périphériques
   Lumière/Matière de Yann Kersalé et
   In situ-in tempo de Tania Ruiz

Louise Boisclair

Comment la lumière devient-elle un matériau d'œuvres urbaines, voire un personnage central? C'est ce que les artistes et chercheurs internationaux, réunis au colloque Lumières de la ville à Montréal du 20 au 22 février 2013, ont exposé, démontré et débattu. Sous la rubrique « Lumière et aménagement urbain : célébration », l'artiste sculpteur Yann Kersalé présente une projection de ses sculptures en cascade dans une communication intitulée « Lumière-Matière ». Pour sa part, l'artiste en arts visuels Tania Ruiz livre une présentation intitulée « In Situ/in tempo » sur les aspects temporels de son installation vidéo, Elsewher/Annorstädes/Ailleurs, installée depuis 2010 dans l'enceinte de la Gare Centrale de Malmö en Suède. [suite...]

 


 

HORS-DOSSIER

Les plis de la composition :
    corps, musique, formes du temps.
Conversation avec Myriam Gourfink et Kasper T. Toeplitz

Enrico Pitozzi

La démarche de Myriam Gourfink est centrée sur une exigence radicale du corps dansant/mouvant  interagissant par  des capteurs sensibles  avec l’espace. Par une notion de (re)composition et de notation du mouvement contemporain et par son association avec Kasper T. Toeplitz, qui compose des architectures électroniques hybrides, elle tente de repousser limites perceptives du spectateur-auditeur. Nous les avons rencontrés afin de mieux comprendre leur processus et leur association. [suite...]

 

Rédactrice : Christine Palmiéri
Webmestre : Alexandre Jimenez

 



PARUTIONS


[informations]


ARCHIVES

Cyberculture
Entretiens
Cyberthéorie
Critiques


NUMÉROS ANTÉRIEURS

Février 2017
Décembre 2016
Novembre 2016
Juillet 2016
Avril 2016
Février 2016
Décembre 2015
Octobre 2015
Juillet 2015
Mai 2015
Mars 2015
Décembre 2014
Septembre 2014
Juin 2014
Avril 2014
Février 2014
Décembre 2013
Octobre 2013
Juillet 2013
Mai 2013
Mars 2013
Décembre 2012
Octobre 2012
Juillet 2012
Mai 2012
Mars 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Septembre 2011
Juillet 2011
Mars 2011
Décembre 2010
Octobre 2010
Juillet 2010
Avril 2010
Février 2010

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram|CIAM, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une douzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).

Facebook  Twitter