archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


Le Musée d'art de San Jose (Silicone Valley, Californie)

Pierre Robert

Alterning Currents : American Art in the Age of Technology

La ville de San Jose (Californie) possède un musée du même nom, le San Jose Museum of Art. On y présente, depuis le 18 octobre 1997 et jusqu'au 18 octobre 1998, une exposition qui a pour titre Alterning Currents : American Art in the Age of Technology. Il s'agit d'une collaboration avec le musée newyorkais Whitney Museum of American Art. Le San Jose Museum of Art joue, par ailleurs, un rôle important comme vitrine pour la culture techno de Silicone Valley.

L'art et la technologie sont explorés sous trois angles :l'impact industriel sur l'imaginaire formel, les artistes mettant à profit nouveaux matériaux et nouvelles perceptions, l'intégration d'artefacts contemporains à des oeuvres utilsant les médias.

Une bibliographie et des liens relatifs aux artistes présentés sont proposés pour chacun de ces volets dont les textes de présentation demeurent cependant assez succincts. S'ajoute à cela une bilbiographie générale sur les arts et la technologie dans laquelle on retrouve, entre autres, le titre suivant : American Genesis : A Century of Invention and Technological Enthousiasm, 1870-1970 par Thomas P. Hughes. L'ensemble des références permet d'aborder des artistes moins visibles sur un plan international mais tout aussi intéressants.

Parmi les plus connus on remarque Dan Flavin, Claes Oldenburg, Jenny Holzer, Tony Oursler, Nam June Paik, Georges Segal.

Un tour guidé de 44 pages offre des textes plus complets, des entrevues avec certains artistes, des narrations audio pour l'animation, des agrandissements photonumériques et des oeuvres commentées.

Cette formule du tour guidé permet de présenter le site dans une version légère pour ensuite approfondir le thème si la curiosité et l'intérêt nous y conduisent. Simple et très convivial.

 

haut de la page / retour à la page d'accueil /

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).