archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


« Parcours désordonné »

Pierre Robert

Parcours désordonné: propos d'artistes sur la collection est le titre d'une création performative organisée par Les Ateliers convertibles, un lieu de création implanté dans la région de Lanaudière et dont les premières phases d'établissement remontent à 1983. Les Ateliers convertibles se veulent un véhicule rassemblant " les créatrices et créateurs dont la démarche interroge les multiples facettes de l'art contemporain " et " invitent tous les artistes de toutes disciplines qui manifestent un intérêt dans le champ de la pensée contemporaine à se joindre à eux, souhaitant devenir aussi un pôle d'attraction, un foyer de réflexion.".

Ce Parcours désordonné s'intègre au site des Collections numérisées de Rescol (CNR), un programme offert par Industrie Canada. Les sujets de ces collections vont des affaires à la géographie en passant par l'histoire, les beaux-arts et la littérature, voulant ainsi faire montre de la diversité du paysage canadien. Des collections muséales s'y retrouvent, par exemple The Mi'kmaq Portraits Collection qui nous offre plusieurs documents numérisés dont certains datent du 16e siècle.

C'est donc au troisième niveau de la section Collections (Sujets - Beaux-arts) qu'on retrouve Parcours désordonné. Les artistes de ce parcours tracent des lignes transversales créatives et font de ces collections un usage esthétique très intéressant et surtout inédit. Il s'agit de:

Michèle Bergeron

Danielle Binet

Ginette Déziel

Normand Forget

Suzanne Joly

Francis LaPan

Sylvie Tourangeau

Jocelyne Tremblay

Une exposition itinérante et un livre relatant cette expérience esthétique des collections ont été produits par Les Ateliers convertibles.

 

 

haut de la page / retour à la page d'accueil /

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).