archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


Puissance imaginale de l’image technologique

Michaël La Chance

Les effets CGI (Computer Generated Images) sont au service de la conscience modifiée. La modélisation CGI se présente comme miroir (au-delà du modèle spéculaire cartésien) que le cerveau se donne pour se modifier lui-même. Le virtuel devient un outil d’auto-réflexivité.

Au 17ème siècle, Descartes fait de la réflexion le moyen de décrire nos processus psychiques. Il s’agit alors de savoir par quels paradigmes nous pouvons rendre saisissables nos propres pensées. Pour Descartes, je ressaisis tout ce que je pense. Pour Freud, je n’en connais qu’une partie infime, et conforme à une idée acceptable de moi-même.

Waking Life 

Renegade, D’autres mondes et Naked Lunch 

 

NOTE(S)

1 Jan Kounen, Guillermo Arevalo (& al.),Visions : regards sur le chamanisme, Éditions Télémaque, 2005, 158 p. + « D’autres mondes » film de Jan Kounen.

 

NOTICE BIOGRAPHIQUE

Michaël la Chance est philosophe (esthétique) et écrivain. Professeur en théorie et histoire de l’art à l’Université du Québec à Chicoutimi, spécialisé en art numérique et en performance, il a signé de nombreux articles de critique d’art, des catalogues d’artistes et aussi des contributions savantes en esthétique littéraire et visuelle. Il est membre du comité de rédaction de la revue Inter Art Actuel.

Parmi ses essais les plus récents : Œuvres-bombes et bioterreur, L’art au temps des bombes, Québec et Paris, Inter Éditeur et Productions New Al Dante, 2007, Capture totale. Matrix, mythologie de la cyberculture, Presses de l’Université Laval, 2006, Frontalités. Censure et provocation dans la photographie contemporaine, VLB, 2005 et son dernier recueil de poésie : [Mytism] Terre ne se meurt pas, Triptyque, 2009.

 

haut de la page / retour à la page d'accueil /

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).