archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


La techno-éthique planétaire : art, technologie et conscience

Roy Ascott

Notre meilleur destin, en tant que co-habitants planétaires, est le développement de ce qu’on a appelé « conscience de l’espèce » – quelque chose qui se trouve au-dessus et au-delà de tout nationalisme, bloc, religion ou ethnie. Courant cette semaine d’incroyable misère, j’ai essayé de pratiquer une telle conscience et une telle sensibilité. Quand je pense aux victimes, aux auteurs et à l’avenir proche, je ne ressens que la tristesse, la honte, la peur de l’espèce. Martin Amis, Londres : The Guardian Newspaper, le 18 septembre 2001

Martin Amis exige que les événements épouvantables du 11 septembre soient inclus dans une perspective planétaire, ainsi que la manière de rendre la justice. Dans ce texte, j’aimerais étudier la question de la conscience planétaire et voir comment cela se lie à nos pratiques en tant qu’artistes et designers afin de réviser les nouveaux médias émergeants, afin de considérer les stratégies de design du bas vers le haut, que cela implique, et d’anticiper certains scénarios sur l’avenir proche, en vue de contribuer, en même temps, de quelque façon positive à ce présent agité. Avant de le faire, je crois que c’est utile de donner un bref aperçu de ma perspective sur ces questions en présentant les traits principaux de mon champ de pratique et les repères qui le distinguent des pratiques passées.

Une pratique de l’art interactive et entièrement différenciée 

Symboles et métaphores 

Conscience et communication planétaire 

Mixed Reality 

Les moistmedia 

Les trois R. 

 

NOTE(S)

Ce texte a été diffusé sur le site du CIREN (Paris 8) en 2001et traduit de l’anglais par Madeleine AkTyPI.

 

NOTICE BIOGRAPHIQUE

Roy ASCOTT est le fondateur et directeur de CAiiA-STAR (Centre de recherche avancée dans les Arts Interactifs) à l'Université de Wales, Collège de Newport, et du Centre de Recherche en Art et Technologie (STAR) à l'Ecole d'informatique de l'Université de Plymouth, où il enseigne « l'art technoetic ». Il est aussi professeur adjoint en Design/Media Arts à l’University of California à Los Angeles. Il est fondateur du Journal international d’Art technoethic (www.intellebooks.comjournaltechnoetic). Il a participé en tant qu’artiste à de nombreuses manifestations comme les Biennales de Venise et de Mercosul. Ses recherches portent sur l’intégration de l’art et de la technologie et sur la conscience depuis 1960. Ses livres ont été traduits dans plusieurs langues comme Telematic Embrace : Visionnay Théories of Art Tehchnology and Consciousness, 2003.

 

SITE(S) CONNEXE(S)

CAiiA-STAR et le Planetary Collegium
http://raq.caiia-star.net/directory.html
http://campus.uoc.es/caiia-star-2001/intro.html
http://raq.caiia-star.net/
http://www.isea.qc.ca/symposium/archives/isea94/pr103.html

 

haut de la page / retour à la page d'accueil /

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).