archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


Présentation du thème « le vivant et l’artificiel »

Brigitte Mathis et Marcin Sobieszczanski

Faisant suite à l’expérience des trois années passées, le Master « Ingénierie de la Création Multimédia et de Direction Artistique de Projets » de l’Université de Nice Sophia-Antipolis a organisé en 2008 avec le Musée d’Art Moderne et Contemporain (MAMAC) à Nice un cycle de conférences et de présentations consacré aux enjeux de l’art et de l’esthétique dans le contexte du développement des biotechnologies. Nous avons convoqué des philosophes spécialistes de l’épistémologie, quelques responsables des entreprises du technopôle régional travaillant dans le domaine des biotechnologies ainsi que quelques artistes utilisant les matériaux biotechnologiques et évoquant dans leurs œuvres et actions la problématique du vivant.

Le site WEB www.unice.fr/master-creation/MAMAC20072008/index.html composé des enregistrements vidéo et d’un fond documentaire sur les intervenants, tend à pérenniser l’événement et complète l’action de communication que les stagiaires déploient sur tous les supports accessibles sur le plan local et international.

Affiches du cycle de conférences « Le vivant et l'artificiel »

une programmation pluridisciplinaire pour évoquer l’omniprésente esthétique de l’artificiel biologisé. 

argument 

 

NOTICE BIOGRAPHIQUE

Marcin Sobieszczanski, enseignant à Angers, Rouen, Montréal et Paris 3, il est actuellement maître de conférences à l'Université de Nice Sophia Antipolis, et co-directeur du Master 2 « Ingénierie de la création multimédia et direction artistique de projets  ».

Brigitte Mathis, exerce dans le domaine de la biologie depuis 1980. Ses activités en laboratoire de recherche et de développement des biotechnologies (fusion cellulaire, production d'anticorps monoclonaux, tri et identification cellulaire) et actuelles dans un laboratoire de biologie de la reproduction (diagnostic anténatal, dépistage de la trisomie 21 par marqueurs sériques et procréation médicalement assistée) lui apportent des connaissances transversales sur les approches scientifiques de la recherche et les possibilités de leurs applications concrètes et systématiques en diagnostic.

 

ARTICLES COMPLÉMENTAIRES

Robin Meier - 10/2008 Fish, installation pour poissons vivants et ordinateurs : l'interaction et l'apprentissage entre le vivant et l'artificiel.

Józef Bury - 10/2008 La culture cybernétique et les démarches expérimentales dans l'art des pays de l'Est. L'exemple de la Pologne

Pascal Barbry - 10/2008 Génomique et transcriptomique, une histoire en train de s’écrire.

Marcin Sobieszczanski - 10/2008 Humain, transhumain ! Banalisation du dépassement de l'espèce humaine

Norbert Hillaire - 10/2008 Présentation du thème « le vivant et l’artificiel»

Paul Antoine Miquel - 10/2008 La rationalité aux limites et les limites de la rationalité : la question de l’intégrité et de l’existence de l’espèce humaine.*

Frédéric Alemany - 06/2008 Azimuth, installation interactive et comportementale

Jens Hauser - 06/2008 Art biotechnique : Entre métaphore et métonymie

Daniel Aberdam - 06/2008 Cellules souches embryonnaires humaines : entre modèle du développement embryonnaire et potentiel en thérapie cellulaire. Espoirs, limites et éthique.

Anne de Brugerolle - 06/2008 SkinEthic, reconstruction cellulaire et bio ingénierie tissulaire

Mathilde Tassel - 06/2008 « sk-interfaces », « la peau comme interface »

 

haut de la page / retour à la page d'accueil /

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).