archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


Manipulation et fuite de la littérature hypermédiatique

Amélie Paquet

L’adaptation numérique d’œuvres cinématographiques ou littéraires entraîne l’insertion de nouvelles possibilités d’interaction au sein des récits. Cette arrivée d’une interaction accrue à l’intérieur des structures narratives s’élabore autour de l’ajout d’une capacité supplémentaire du spectateur ou du lecteur à manipuler le récit. Les œuvres Internet 1=1: A Tribute to David Lynch, de Gregory Chatonsky 1 et Scénario de Michael Sellam 2 sont des adaptations numériques d’œuvres cinématographiques qui introduisent une nouvelle forme de manipulation au sein des films d’origine. Les deux créations sont entièrement construites sur la base d’extraits de films. Dans 1=1, Chatonsky restitue, par exemple, plusieurs séquences de Lost Highway de David Lynch, alors que dans Scénario Sellam mélange des extraits tirés de neuf films différents, dont Lost Highway, Blowup de Michelangelo Antonioni, Blade Runner de Ridley Scott, 2001 : A Space Odyssey de Stanley Kubrick et The Pillow Book de Peter Greenaway. L’adaptation sur Internet de ces films développe une nouvelle modalité de réception pour le spectateur. La progression au sein des œuvres, assurée par la souris 3, accorde à l’internaute des possibilités de manipulation que ne lui offre pas le cinéma traditionnel. Devant l’accroissement apparent de la manipulation de certains noyaux narratifs des films choisis, l’impossibilité du saisissement effectif de l’œuvre devient pourtant de plus en plus importante. Dès lors que le spectateur croit se trouver au plus près de l’œuvre, la distance entre le site Internet et lui s’accroît davantage.

Insertion de la manipulation 

Dans les fragments 

Deux plans narratifs détournés du récit 

Sans scénario 

Trop près des effets de survol 

 

NOTE(S)

1 CHATONSKY, Gregory. « 1=1: A Tribute to David Lynch ». Incident.net, (page consultée le 15 décembre), [en ligne], adresse électronique : http://www.incident.net/works/1=1.

2 SELLAM, Michael. « Scénario ». Incident.net, (page consultée le 15 décembre), [en ligne], adresse électronique : http://www.incident.net/works/scenario.

3 Chatonsky parle même d’un langage qui trouve son origine dans la souris : « Lorsque l’un est en lecture, l’autre est en pause, et lorsqu’on croit pouvoir les faire avancer ce n’est que par saccades irrégulières ou une attention tendue (onclic). La lecture n’est pas machinique mais langagière, langage de la main de l’utilisateur, langage de la voix, langage du flux dont dépend le chargement des séquences. » Gregory Chatonsky, « Read-Me » in 1=1 : A Tribute to David Lynch (page consultée le 15 décembre 2006), [en ligne], adresse électronique: http://www.incident.net/works/1=1.

4 Citée dans DOUGLAS, J. Yellowlees. 2000. The End of Books or Books Without End ? Michigan: University of Michigan Press, p. 42.

5 X-Files : Resist or Serve, Vu Games et Black Ops Entertaiment, date de sortie : 16 mars 2004, console : Playstation 2.

6 24 : The Game, 2k Games et SCEE, date de sortie: 28 février 2006, console : Playstation 2.

7 MOSER, Walter. « Réinscrire, déconstruire : une critique du troisième type ». RSSI, vol. 10, no 1-3, 1990, p. 129.

8 Moser, 1990, p. 135. Cette description de la critique de troisième type correspond à la méthode employée par le philosophe Jacques Derrida dans son article « La Dissémination » où il cite et mélange dans le corps de son texte divers extraits du roman Nombres de Philippe Sollers.

9 L’effet de survol est la traduction française proposée par l’Office de la langue française pour le terme informatique très concret « mouseover ».

10 Rolandeau, Yannick, « Le cinéma de David Lynch : Un cauchemar climatisé », Hors Champ, juin 2003, (page consultée le 15 décembre), [en ligne], adresse électronique : http://www.horschamp.qc.ca/article.php3?id_article=113.

11 Rolandeau, Yannick, loc. cit.

12 Traduction française de la réplique originale de Bryant : « They were designed to copy human beings in every way except their emotions. The designers reckoned that after a few years they might develop their own emotional responses ». D’après le scénario de Blade Runner, tiré de Blade Runner the Script, (page consultée le 15 décembre), [en ligne], adresse électronique : http://www.trussel.com/bladerun.htm.

13 Renaud, Nicolas, « Blow-up », Hors Champ, 14 septembre 1997, (page consultée le 15 décembre), [en ligne], adresse électronique : http://www.horschamp.qc.ca/9709/cannes/blow_up.html.

14 Renaud, Nicolas, loc. cit.

15 Renaud, Nicolas, loc. cit.

 

NOTICE BIOGRAPHIQUE

DOUGLAS, J. Yellowlees. The End of Books or Books Without End ?: reading interactive narrarives, Michigan, University of Michigan Press, 2000, 205 p.

MOSER, Walter. « Réinscrire, déconstruire : une critique du troisième type ». RSSI, vol. 10, no 1-3, 1990, p. 127-143.

RENAUD, Nicolas, « Blow-up », Hors Champ, 14 septembre 1997, (page consultée le 15 décembre), [en ligne], adresse électronique : http://www.horschamp.qc.ca/9709/cannes/blow_up.html.

ROLANDEAU, Yannick, « Le cinéma de David Lynch : Un cauchemar climatisé », Hors Champ, juin 2003, (page consultée le 15 décembre), [en ligne], adresse électronique : http://www.horschamp.qc.ca/article.php3?id_article=113.

 

haut de la page / retour à la page d'accueil /

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).