archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


La cérémonie éclair

Bernard Guelton

«Paris Mobs Trois», 20 septembre 2003 sur le parvis de Notre Dame. Photo de Serge Stinckwich.

Qui pourrait encore croire au déclin des cérémonies et des rites dans nos sociétés contemporaines? Si leur reconduction ou leur permanence peuvent poser problème, leur invention ou plus précisément leur émergence semblent assurés. Certes, il y a un paradoxe à parler de rite si celui-ci n’est pas reconduit ou insuffisamment reconduit et la question même de son émergence ne se pose pas. La question se reporte alors sur la fréquence et la permanence du rite. Y a-t-il un seuil de répétition minimum en deçà duquel un rite ne saurait exister? Y a-il une fugacité rituelle propre à la société occidentale contemporaine? La puissance rituelle est-elle directement corrélée à sa fréquence, au nombre de personnes concernées et à son ancienneté?

1. Cérémonie 

2. Rite 

3. “ Les invariants de la techno-utopie du réseau ” 

4. corps-réseau, corps-miroir, corps-multiple 

5. Activation, hybridation, singularité 

 

NOTE(S)

1 VODJDANI, Isabelle, 2003, http://www.transactiv-exe.org/article.php3?id_article=21

2 lever son verre par exemple.

3 http://www.fing.org/index.php?num=4041,2

4 MUSO, Pierre, 2003, Critique des réseaux, PUF, p. 241.

5 Jérôme GLICENSTEIN remarque une autre forme de connivence entre utopie et réseau dans la notion de navigation sur Internet : « Et partout, à chaque instant, de nouveaux liens nous suggèrent de reprendre notre navigation vers des terres amies ou inconnues [et il note :] La prédominance de cette métaphore du voyage et de la navigation dans le vocabulaire d’Internet renvoie aisément à tout un lexique qui comme le rappelait Jean Servier, est d’abord celui des mondes utopiques : "Ce sont des navigateurs qui découvrent l’île d’Utopie, la Cité du Soleil de Campanella, la Macaria de Hartlib, la Nouvelle-Atlantide de Francis Bacon, la Nova Solyma de Samuel Gott ou, comme Lemuel Gulliver, des pays étranges" (Jean Servier, Histoire de l’utopie, Paris, Gallimard, 1967, p. 328-329) ». Glicenstein, Jérôme, 2001, « Le paysage panoptique d’Internet, remarques à partir de Jeremy Bentham », Autres sites, nouveaux paysages, Revue d’esthétique n° 39, p. 101.

6 C’est l’un des premiers commentaires que l’on peut retrouver sur les flash mob

7 mais parfois, il est vrai, réactivé de façon troublante par la présence de la voix ou d’autres avatars de la présence sonore du corps.

8 voir à nouveau Muso (2003), chapitre 1 et troisième partie chapitre 2.

9 soit avant la « rupture épistémologique » qui se produit entre 1750 et 1850. Muso, ibid. p. 15.

10 voir par exemple SPERBER, D., WILSON, D., 1989, La pertinence, communication et cognition, Editions de minuit.

11 VARELA, Francisco, 1989, Autonomie et connaissance, Essai sur le vivant, Seuil, p. 45.

12 Cependant, l’étude des réseaux vivants et des réseaux techniques engage pour les spécialistes concernés une différence fondamentale qui est une question de point de vue. Cette question du point de vue va contre un amalgame trop rapide entre réseaux artificiels et système vivants. « [Dans un système naturel,] seuls apparaissent clairement les effets du réseau de communication - arrivées de signaux à l’entrée et émission de signaux à la sortie - sans que l’on ait la moindre idée a priori sur l’organisation du réseau. Telle est la différence fondamentale qui existe entre la position d’un neurophysiologiste qui essaie de déchiffrer le mode de fonctionnement d’un système naturel placé devant lui, et celle d’un ingénieur qui fabrique un système artificiel et essaie d’en accroître les performances » ATLAN, Henri, 1992, L’organisation biologique et la théorie de l’information, Hermann, cité par Muso, op. cit., p. 287. Cette distinction clairement posée, il n’empêche néanmoins que deux éléments viennent brouiller quelque peu les frontières. Le premier est qu’on peut raisonnablement constater que les systèmes techniques, à un certain niveau de complexité s’auto-organisent (et ont pu servir de modèles expérimentaux à l’auto-organisation du vivant à travers la modélisation d’automates : ATLAN, Henri, 1986, « Créativité biologique et auto-création du sens » in Création et créativité, Edition Castella). Le deuxième élément est qu’il s’agit à travers le rassemblement d’une foule éclair d’un système vivant d’une complexité remarquable : un groupe social. Or ce qui fait la particularité d’une foule éclair c’est qu’elle est précisément à l’intersection du réseau technique informationnel et d’un réseau social vivant.

13 et participe en ce sens d’une utopie.

14 CHARLES, Daniel, 2000, « Performance (art et esthétique) », E. U. version 6.

15 GUELTON, Bernard, http://www.univ-paris1.fr/p1perso/bguelton2003.pdf

16 AUBER, Olivier, 2003, « "Du générateur poïétique" à la perspective numérique », archée, cybermensuel.

17 D’où l’apparition de débats plus ou moins éphémères pour exclure ou accepter les photographies des participants, celles des observateurs extérieurs, des journalistes sur les sites, blogs ou wikis concernés.

18 Il semblerait que la première foule éclair soit désormais revendiquée ou reconnue. Ainsi, l’artiste new-yorkais, Bill aurait-il reconnu être « l’auteur » de la première foule éclair new-yorkaise (...)

19 http://www.egs.edu/faculty/baudrillard/baudrillard-de-la-singularite.html

20 ROUSSEAUX, Francis, 2003, « Singularité et connaissances : pour une cartographie épique des savoirs ». Symposium Diderot, cartographier la connaissance, 14-17 avril, Langres, France.

21 Big bang, trous noirs.

22 L’exemple de la jeune fille qui se regarde dans la glace et qui a un rapport de singularité contingente à son visage, à son corps et qui embauchée dans un ministère peut devenir singularité machinique, interagissant dans toutes sortes de fonctionnements hétérogènes, onirique, bureaucratique, économique, en termes de sex-appeal est simplificateur mais fort éclairant de cette distinction entre ces deux types de singularités.

GUATTARI, Félix, (1981), « L’acte et la singularité », http://www.revue-chimeres.org/pdf/810428.pdf

23 GUATTARI, Félix, ( 1985), « Complexité et singularité », http://1libertaire.free.fr/Guattari12.html

24 et participe en ce sens d’une utopie.

25 l’exemple de la jeune fille qui contemple sa propre singularité dans le miroir illustrant la singularité contingente chez Guattari me semble tout à fait approprié ici. GUATTARI, Félix, (1981), op. cit.

 

SITE(S) CONNEXE(S)

Description et origine des flash mobs : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=81

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=126

Questions liées à l’anonymat ou l’identité des organisateurs et des participants : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=81

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=87

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=131

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=141

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=150

Rituel : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=89

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=118

Festif : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=122

Objectivation-représentations des corps et du réseau, actualisation- territorialisation des liens virtuels : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=81

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=141

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=134

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=140

Points de vue extérieurs/intérieurs, identité catégorielle/singularité, caméra/pas caméra : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=81

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=87

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=90

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=114

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=134

Manipulation, art et illusion : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=81

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=108

Pointage sur Netlex : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=114

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=150

Vitesse, fugacité : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=89

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=114

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=141

http://www.transactiv-exe.org/article.php3?id_article=21

Architecture du réseau et hiérarchie centralisée (Structure réticulaire et structure centralisée) : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=90

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=87

Rencontre physique, présence absence des corps : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=81

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=141

Utopie (envisagée autrement, en termes d’aspirations, plutôt que de non lieu) : 

http://www.transactiv-exe.org/archiveforum.php3?id_forum=150

“ Pratiques artistiques contemporaines à l’intérieur et à l’extérieur du web : postures transversales et hybridations ” : 

¨    http://www.univ-paris1.fr/p1perso/bguelton2003.pdf

¨    http://www.agglo.info

¨    http://archifiction.org

 

haut de la page / retour à la page d'accueil /

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).