archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


La réappropriation du jeu : vers une extension des frontières

Annie Bérubé

Malgré leur courte vie, les jeux vidéo sont maintenant considérés comme ayant atteint un stade de maturité. L’arrivée d’Internet a toutefois provoqué un changement dans les aspects opérationnels du jeu : la mise en ligne permit de prolonger le jeu dans des interactions directes et en « temps réel » et vit apparaître des « communautés » en ligne, regroupant virtuellement des gens séparés par des milliers de kilomètres, mais réunis par leurs intérêts. De plus, la possibilité de l’ouverture du jeu sur le réseau, c’est-à-dire de sa sortie d’un cadre fermé et prédéterminé, allait provoquer la naissance de jeux nouveaux, du moins pour le moyen de communication qu’est Internet.

L’intérêt d’associer l’art web au jeu se situe particulièrement dans l’exploration des spécificités du médium. Bien sûr, Internet peut servir de musée virtuel aux artistes qui souhaitent y exposer leur travail, mais ses possibilités vont bien au-delà de la simple indexation. L’utilisation de la forme du jeu permet de créer un art interactif par nature et par définition, et permet d’étendre cette spécificité vers de nouveaux champs de recherche pour les artistes. L’art web possède un potentiel interactif considérable. Outre le fait qu’Internet soit une source d’informations toujours changeantes et quasi intarissables, il peut aussi être utilisé à des fins communicatives. Cet aspect particulier permet de faire des rencontres virtuelles, de créer des liens et même des communautés : ce qui suppose le développement d'une culture propre à cet espace virtuel et social. L’utilisation d’Internet à des fins artistiques était donc inévitable.

Premières recherches 

Le jeu fermé 

Le jeu ouvert 

Jeu et culture 

 

NOTE(S)

1 Voir http://www.c3.hu/collection/form/

2 Voir http://www.rtmark.com/

3 Ceci dit si nous pouvons considérer le cyberespace comme un véritable lieu, ce qui nous amène dans un tout autre débat dans lequel nous ne nous engagerons pas dans le présent texte.

4 Voir http://www.panoplie.org/ et particulièrement « Le salon » dans la partie « Archives », pour consulter la portion théorique.

5 Voir la version ps0 du projet Praystation de Joshua Davis qui n’est malheureusement plus en ligne, mais dont certaines images peuvent être consultées sur le site de l’auteur : http://www.joshuadavis.com/

6 Voir http://www.idleworm.com/nws/2002/11/iraq2.shtml

7 Voir http://vispo.com/arteroids/indexenglish.htm

8 Ce jeu développé par Atari fut lancé en arcade en 1979 et fut un succès majeur. Ce fut d’ailleurs le premier jeu d’arcade à introduire le principe de l’enregistrement des « high score » réalisés par les joueurs.

9 Voir http://www.emuunlim.com/doteaters/play2sta2.New Yorkhtm

10 Voir http://www.gamestudies.org/0301/walther/

11 Voir http://www.etoy.com/

12 Carse, James P. 1986. Finite and Infinite Games; A Vision of Life as Play and Possibility. New York. Ballantine Publishing. 180 p.

13 Voir http://www.etoys.com

14 Voir http://history.etoy.com/specs.phtml

 

NOTICE BIOGRAPHIQUE

En mai 2003, dans le cadre du 71e Congrès de l’ACFAS, s’est tenu le colloque « Enjeux actuels de l’art web » dont les actes sont publiés dans le présent numéro d’archée. Ce colloque réunissait des chercheurs, artistes et critiques s’intéressant aux stratégies artistiques des productions hypermédiatiques et proposant des réflexions esthétiques visant à les inscrire dans l’histoire de l’art comme point de continuité et/ou rupture.
Le colloque Enjeux actuels de l’art Web a été parrainé par Groupe de recherche sur les œuvres hypermédiatiques de l’UQAM.

 

ARTICLES COMPLÉMENTAIRES

Samuel Archibald - 04/2007 « Damn It Feels Good to Be a Gangster », narrativité et interactivité dans Grand Theft Auto : San Andreas

Caroline Chik - 01/2005 Table Ronde Rejouable ?

 

haut de la page / retour à la page d'accueil /

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).