archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


L'œuvre Net Art, l'Artiste et l'Informaticien : le partage du processus créatif

Jean-Paul Fourmentraux

Introduction :

Les arts numériques, du fait de l’évolution constante des savoir-faire qu’ils nécessitent, impliquent des modes de coopération inédits entre artistes et informaticiens. C’est sur ces formes de collaboration que porte cette communication. Elle consiste en un descriptif systématique de la conduite d’un projet artistique, de sa conception initiale jusqu’à sa réalisation. Un examen approfondi des dialogues et des interactions permet ici de mieux saisir les modalités, souvent implicites, selon lesquelles s’opèrent les processus de traduction entre ces acteurs détenteurs de compétences différentes. Ces derniers, en effet, ne s’appuient pas sur les mêmes cultures et ont des codes et des vocabulaires différents, ce qui implique des efforts de communication et de représentation non ambiguë. Loin d’être prédéfini, le projet artistique s’engage dans la dynamique de ses nécessaires reformulations. L’observation des espaces de médiation, de traduction et de négociation (autour de la résolution des problèmes et de la prise de décision) permet de mieux comprendre la façon dont l’initiative individuelle d’un projet peut devenir progressivement une œuvre partagée, le produit de choix concertés sous la pression de contraintes techniques. De ce point de vue, les arts numériques sont susceptibles d’engager une redéfinition simultanée de la localisation de l'œuvre et des responsabilités de son ou de ses auteurs.

- D’une part, qu'est ce qui fait œuvre dans ce contexte ? Autrement dit, où est l'œuvre au regard de l'artiste et du point de vue de l'informaticien ?

- D'autre part, comment s'opère concrètement le partage des activités de conception entre ces différents partenaires ? Quelles tâches sont attribuées à chacun au départ du projet ? Quelles sont celles que chacun prend en charge en pratique ? Qui est responsable de quoi ? Qui est l’auteur ?

L'analyse conduite ici porte sur un des projets retenus dans le cadre d’une étude plus large (1), qui a pour objet l’examen de ces processus de conception distribuée dans des contextes institutionnels différents (Centres d’art, Laboratoires informatique, Écoles d’architecture etc.). Il s'agira ici de la conception du dispositif artistique Des_Frags dont le déroulement, par l'intermédiaire du CICV associe l'artiste Reynald Drouhin et les informaticiens de cette institution. J’ai choisi ici de circonscrire l’étude à l'activité partagée de conception de l'interface utilisateur du dispositif Des_frags. Sa conception complexe mobilise en effet l'ensemble des compétences des différents partenaires impliqués. Programmation informatique, développement ergonomique, cohérence esthétique et design plastique sont concurremment convoqués au cours de ce travail de production technique aussi bien qu’esthétique. Les observations ethnographiques de ce travail de conception ont principalement été réalisées lors de trois résidences de recherche au CICV. Le matériau d'enquête se compose : d'un journal de terrain ; des différentes maquettes informatiques, schémas, interfaces, cahier de spécifications mobilisés par les différents acteurs du projet ; d'une série d'entretiens réalisés successivement avec l'artiste et l'informaticien, et enfin, de l'ensemble des échanges par e-mail (n=90) qui ont pu guider l’activité de conception.

1. "des_frags" : Le contexte 

2. L'inscription institutionnelle de la coopération : délimitation et stabilité à priori des positions 

3. L'espace intermédiaire de la collaboration : brouillage et hybridation des rôles et fonctions 

4. Reconstruction a posteriori des registres et niveaux de compétences, statuts et rôles 

 

NOTE(S)

(1) Entre l’artiste et l’informaticien : un espace de médiation, traduction et négociation. Recherche commanditée par la Délégation aux Arts Plastiques du Ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre du programme « Art contemporain et culture scientifique » (2001). En collaboration avec Anne Sauvageot (Cers, Université de Toulouse II) et Michel Léglise (Li2a, École d’Architecture de Toulouse).

 

NOTICE BIOGRAPHIQUE

Akrich M., 1993, "Les objets techniques et leurs utilisateurs. De la conception à l'action", in Raisons pratiques n°4.

Becker H.S., 1988 "Les mondes de l'art", Paris, Flammarion.

Bessy C., Chateauraynaud F., 1992, "Le savoir-prendre. Enquête sur l'estimation des objets", Techniques et culture, n°20, pp.105-134.

Callon M., 1986, "Éléments pour une sociologie de la traduction". L'Année Sociologique, vol.36, pp.171-208.

Conein B., Dodier N., et Thévenot L., coord., 1993, Les objets dans l'action. De la maison au laboratoire, Paris, Ed. de l'EHESS, coll. "Raisons pratiques", n°4.

Dodier N., 1993, "Les appuis conventionnels de l'action. Éléments pour une pragmatique sociologique", CNET, Réseaux n°62.

Fourmentraux, JP., 2001. « Habiter l'Internet : Les inscriptions artistiques du Cyberart ». In : Solaris, mars 2001. [internet]. Consulté en mars 2001 :

Hennion A., 1993, La passion musicale. Une sociologie de la médiation, Paris, Ed. Métaillé.

Jeantet A., 1998, "Les objets intermédiaires dans la conception. Éléments pour une sociologie des processus de conception", Sociologie du travail, N°3/98.

Kisseleva O., 1998, "Cyberart, un essai sur l'art du dialogue", Paris, L'Harmattan.

Latour B., 1994, "Une sociologie sans objet ? Remarques sur l'interobjectivité", In. Sociologie du travail, 4/94, pp. 587-608.

Pontille D., 2000, La signature scientifique : espaces d’inscription et mises en ordre, Thèse nouveau régime, Département de Sociologie, Université de Toulouse II.

Sauvageot, A., Fourmentraux, JP., 1998, "Culture visuelle et Cyberart". In Champs Visuels, n°10, L'Harmattan.

Strauss A , 1992, "La trame de la négociation. Sociologie qualitative et interactionnisme", Paris, L'Harmattan, Coll. Logiques Sociales.

 

SITE(S) CONNEXE(S)

CICV : Centre International de Création Vidéo : >http://www.cicv.fr/

"des_frags" : l’œuvre/dispositif : http://www.cicv.fr/creation_artistique/online/des_frags

Reynald Drouhin : l’artiste : reynald@ensba.fr

Sebastien Courvoisier : l’informaticien: phasme@cicv.fr

Jean-Paul Fourmentraux : le sociologue : fourment@univ-tlse2.fr

 

ARTICLES COMPLÉMENTAIRES

Pierre Robert - 10/2000 L'art et l'artiste électroniques sous l'angle des «mondes virtuels»

 

haut de la page / retour à la page d'accueil /

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).