archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


Nouvelles du Net

Pierre Robert

L'art de l'information?

Burma: Grace under Pressure«Burma: Grace under Pressure» de Geoffrey Hiller propose une lecture documentaire absolument convaincante de la vie actuelle dans ce pays où se côtoient Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991 et la dictature militaire en place depuis 1989. Anciennement appelé la Birmanie, ce pays porte maintenant le nom de Myanmar. Les Burmans en sont l'ethnie principale en totalisant environ 60% de la population malgré tout très diversifiée de cette région du monde.

Il y a de ces journalistes-photographes qui nous lèguent des trésors de connaissances simplifiées par un art consommé du documentaire photographique. Geoffrey Hiller nous présente un document Flash fort bien fait, une synthèse de trois milles clichés en autant d'idées et de points de vue sur la vie au Myanmar dans ses aspects quotidiens, politiques et sociaux. En quinze minutes on effectue un voyage hors de l'ordinaire, en douceur et sans le douloureux compromis des médias de masse. Un pays qui se distingue socialement parce que les femmes conservent leurs noms après le mariage et qu'elles ont le plein contrôle des finances que ce soit à la maison ou en affaires. Mieux que la synthèse encyclopédique parce que tramé par la vision d'un artiste du documentaire.

Carrier de Melinda Rackham (1999)

Carrier signifie porteur, au sens d'être porteur d'une maladie, plus spécifiquement dans ce cas-ci l'hépatite C. Au travers d'une interface en Java et par des animations 3D au format Shockwave, le parcours de cette oeuvre de Melinda Rackham prend le contour des différentes réponses aux questions surgissant à point nommée et qui nous sont personnellement adressées.

Hébergé par le Banff Center for the Arts sous l'auspice du CEE (Creative Electronic Center) mais plus visible sur le Subtle.net, toujours dans la foulée du Banff Center, recoupements, avouons-le, un peu dédaléen pour le novice, où plusieurs créations se retrouvent sous les différentes appellations(!). Néanmoins, si le travail de Mellinda Rackham vous plaît, une seule station : http://artists.banff.org/melinda. Et pour avoir accès à l'oeuvre Carrier, cliquez sur l'image ci-haut.

L'intimité est au rendez-vous de ce projet thématique. En passant par un concept inspiré du virus, les différentes orientations de la consultation amèneront à des scènes plus ou moins pertinentes visuellement parlant. Impeccable d'un point de vue technique, bien élaboré et centré sur l'émotion de la relation, cette oeuvre mérite d'être appréciée pour les nombreux défis qu'elle pose. Laissez-vous contaminer.

BledNetAnarchitecture

«The BlebNet quality vectors are designed as lines of escape from the brutal specular regime, and represent an unprecidented obsurantist opportunity. »

BledNet est difficilement qualifiable. L'obsurantisme lui convient bien, et il est heureux de constater que les créateurs de ce flux informatique en soient pleinement conscients. Vous entrez dans BledNet pour ne plus jamais en sortir, non pas à la manière brutale de Jodi dont les codes et l'agressivité gènent vos moindres mouvements, mais parce que l'inextricabilité des hyperliens, et donc des pages produites, s'avère totalement incommensurable.

Un trip dans la connectivité associative qui ne cesse de se boucler sur de nouvelles possibilités. C'est un exploit à la fois sémantique et dadaïste. L'absurde n'en est pas le but final, le sens n'y trouve pas non plus son achèvement. Clics et reclics sans fin, BledNet ne manque d'aucune ressource pour nous faire envier des trajets soumis à notre attention par nos propres hyperchoix. Le retour du présent sur l'envie, sans fin.

 

haut de la page / retour à la page d'accueil /

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).