archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


Février 2017

Comme nous l’avons démontré à plusieurs reprises la recherche-création en art est au centre des intérêts d’Archée. Le présent dossier, qui fait suite au numéro de novembre 2016, poursuit les analyses autour de l’œuvre Génerativity dIsabelle Choinière et de Fernanda D’Agostino en donnant la parole aux artistes, aux théoriciens, aux performeuses impliquées dans le processus et à la conservatrice du Suyama Space de Seattle qui a permis ce travail de recherche expérimental.

Ainsi Leïla Cassar et Mélissa Bertrand proposent des analyses théoriques de la performance Phase 5 conçue par Isabelle Choinière et interrogent le Suyama Space. Par ailleurs, Isabelle Choinière et Enrico Pitozzi s’entretiennent avec les performeuses et Fernanda d’Agostino nous révèle sa démarche dans l’élaboration de l’installation.

Le texte de Marcin Sobieszczanski, dont la deuxième partie sera publiée dans le prochain numéro, permet de revisiter à la lueur des sciences cognitives les phénomènes esthétiques à l’œuvre dans les productions artistiques actuelles.

Portfolio                     Generativity

Phase 5   Installation
Vidéo      Diaporama   Vidéo      Diaporama


Isabelle Choinière s’est méritée le Prix Reconnaissance Desjardins 2014 du Conseil des arts de Longueuil, pour l’ensemble de sa production, soulignant l'innovation de son travail de recherche-création.


The work of Fernanda D'Agostino has been recognized by a Bronson Fellowship, Grant from the National Endowment for the Arts and The Andy Warhol Foundation, among others.


  

Structure mouvante du collectif et
                       transindividualité fluide

Leïla Cassar

Phase 5 explore une radicalisation des principes de la danse contact et l’expérimentation des phénomènes d’auto-organisation multi-sensoriels dans une approche somatique en écho avec les structures auto-organisationnelles naturelles. Construite par l’intermédiaire d’interfaces médiatiques et technologiques, la corporéité se pose comme une réflexion politique sur l’identité au sein du collectif et plus encore sur le lien humain-environnement. J’avancerai ainsi l’hypothèse que cette performance reformule un rapport au monde et à l’identité qui devient alors transindividuel et non-anthropocentriste. [suite...]

English version will come soon.

Entremêler corps et technologies:
                des vagues perceptives nouvelles

Mélissa Bertrand

Comment sortir d’un rapport utilitaire ou aliénant aux technologies? C’est l’une des questions qui guide la recherche-création d’Isabelle Choinière depuis plusieurs années. Dans Phases 5, sa dernière performance – présentée à la galerie Suyama Space à Seattle, Etats-Unis, en collaboration avec Fernanda d’Agostino elle allie corps, espace, technologies et sons pour faire émerger un environnement immersif nouveau dans lequel nos perceptions s’ouvrent vers de nouveaux horizons. [suite...]

English version will come soon.

Entretien avec les danseuses de Flesh Waves
                                     (Phase 4)

Isabelle Choinière et Enrico Pitozzi

Entrevue réalisée lors de la tournée allemande de Flesh Waves (Phase 4) avec les danseuses québécoises: Laurie-Anne Langis, Nadège St-Arnaud, Béatrice Trudel, Édith Doucet, Frédérique Forget. [suite...]

Generativity : Understory

Fernanda D’Agostino

In Psychology, “generativity” is focus on future generations; in Biology, structures of proliferation; for Linguists, using rules to generate varying meanings from underlying forms. Generative art uses coding to produce evolving meaning outside the creator’s direct control. All these definitions helped shape the artists’ process as they developed their collaborative project “Generativity.” Also driving the work is the sense of the world at a tipping point, particularly in relationship to the precarious state of the natural world. [suite...]

Le Suyama Space et Generativity

Mélissa Bertrand et Leïla Cassar

Le Suyama Space est un laboratoire, laissant aux artistes le temps et les moyens d’expérimenter et d’explorer leur créativité, en marge des circuits habituels de production. Le travail de Fernanda d’Agostino et d’Isabelle Choinière sont donc en cohérence avec l’idée directrice Beth Stellars, du Suyama Space qui résiste à la pression imposée par le marché de l’art. Celle-ci dit que cette collaboration est unique en son genre car elle introduit des éléments inédits: «[Fernanda’s] focus upon the natural world with its natural selections through generational divisions indicated a new approach to the venue. The incorporation of sound, video, and performance were elements we had not featured before in such depth».[suite...]

  


 

Art et sciences cognitives nouvelles
                perspectives (partie 1)
Ce que les sciences cognitives apportent
                à l’esthétique: l’état de l’art

Marcin Sobieszczanski

Les processus cognitifs, qui œuvrent en toile de fond dans les pratiques artistiques, sont l’un des objets de recherche des sciences cognitives et cela depuis leur émergence à la fin des années 1950. Portées récemment à l’état de maturation, ces études sont en train d’accuser un tournant décisif. [suite...]

 

Rédactrice : Christine Palmiéri
Webmestre : Benoît Ducharme

 

 


Chambre blanche

[pdf]   [site web]




Cette publication a été rendu possible grâce au soutien financier d'Hexagram, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, ainsi qu'à une subvention, pour une quatorzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).