archée
                 • • •  revue d'art en ligne : arts médiatiques & cyberculture


Septembre 2014

 

Dans ce numéro il sera question du rôle de la technologie dans les performances et les environnements avec la présentation d’un projet du duo Hantu et dans la danse avec l’entrevue consacrée à Isabelle Van Grimde par Enrico Pitozzi. Un historique sur le Vidéographe de Montréal est proposé par Clément Lafite et deux collectifs, au sujet des plus actuels, sont recensés par Louise Boisclair. Entre ballet de nymphéas et tatouages floraux Hantu présente un portfolio où le corps et la nature s’épousent dans une commune organicité.

 

Hantu

 


 

Paysage, animisme et technologie
                   Nymphaea Alba Ballet

Pascale Weber et Jean Delsaux

Suite à un rêve que Pascale Weber a fait le soir où la centrale nucléaire de Fukushima fut submergé, le duo Hantu a entrepris le work in progress Nymphaea Alba Ballet. Cette œuvre est le résultat d’une réflexion sur le rôle de la technologie dans les performances et environnements réalisés par Hantu : Comment créer dans et sur le paysage sans davantage le dénaturer ? Comment faire coïncider une pensée animiste et un projet de création qui requiert l’usage des technologies numériques ? Les différents volets de Nymphaea Alba Ballet tentent de répondre à ce souci d’implication écosophique. Le texte présente les premières réalisations qui ont eu lieu, ainsi que les versions en préparation. [suite...]

 


 

Les particules élémentaires du geste :
                 formes de cognition sonore

Conversation avec Isabelle Van Grimde | Corps secrets

Enrico Pitozzi

Fondatrice de la compagnie Van Grimde Corps Secrets la chorégraphe montréalaise Isabelle Van Grimde d’origine belge, a produit une trentaine de chorégraphies qu’elle a présentées à travers le monde toujours avec des propositions inédites, soit avec des musiciens du numérique ou avec des artistes visuels et médiatiques. Artiste et également théoricienne, elle cherche à créer des ponts entre les arts et les sciences depuis 2005, date à laquelle elle a commencé à creuser la question de la perception du corps. [suite...]

 


 

Des « Avatars, personnages et acteurs virtuels »
à l’intersection « cinéma/interactivité/société »

Louise Boisclair

Publiés en 2013, Cinéma, interactivité et société et Avatars, personnages et acteurs virtuels ont des points communs : collectifs, ils regroupent de nombreux auteurs spécialisés dans les thématiques abordées ; gravitant dans la constellation du cinéma, du numérique et des arts médiatiques, ils interrogent les notions de personnages, d’avatars, d’acteurs, d’interactivité et de virtualité ; enfin, ces recueils d’artistes et de théoriciens présentent quelques pans des  recherches les plus récentes sur ces thèmes. [suite...]

 


 

Le Vidéographe,
       vers une incertaine continuité

Clément Lafite

Au début des années 70, un contexte social et politique a été favorable à l’émergence des centres autogérés d’artistes dans le paysage culturel canadien. L’un d’eux, le Vidéographe, précurseur des regroupements spécialisés dans l’utilisation de la vidéo, et actuellement des nouveaux médias, a été le témoin privilégié des nouveaux enjeux de la création artistique indépendante québécoise, tant d’un point de vue technique que communautaire. Nous proposons ici de dresser un portrait, et d’amorcer une réflexion autour de ce centre qui a aidé à réaliser et à diffuser la production vidéographique qui remonte aux années de la Révolution Tranquille. [suite...]

 

 

Rédactrice : Christine Palmiéri
Webmestre : Alexandre Jimenez

 



 


            [pdf]


            [pdf]


            [pdf]


ARCHIVES

Cyberculture
Entretiens
Cyberthéorie
Critiques


NUMÉROS ANTÉRIEURS

Juin 2014
Avril 2014
Février 2014
Décembre 2013
Octobre 2013
Juillet 2013
Mai 2013
Mars 2013
Décembre 2012
Octobre 2012
Juillet 2012
Mai 2012
Mars 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Septembre 2011
Juillet 2011
Mars 2011
Décembre 2010
Octobre 2010
Juillet 2010
Avril 2010
Février 2010

 


 

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier d'Hexagram|CIAM, du groupe de recherche des arts médiatiques (GRAM), de la Faculté des arts de l'UQAM, de la Chaire du Canada en esthétique et poétique de l'UQÀM (CEP), ainsi qu'à une subvention, pour une douzième année consécutive, du Conseil des arts du Canada (CAC).

Facebook  Twitter